mercredi 21 août 2013

double peine


pour A.B.


la pluie tombe sans cesse
sur ma tête mes pieds glaces
la fleuve columbie dégage
comme un océan
et je me demande
de la patience
pour une fin du monde

à l'archipel de japon
des autres seismes forts
bougent l'un après l'autre
les gens s'embrassent
terrorisés en pleurant
on ne les reproche pas
un instant et tout change

14 mars tu es parti
après avoir disparu
dans tes vêtements
je pensais que j'avais vu
ta main faire signe
mais trop vite
au coin de mes yeux

trois ans déjà
un an que fukushima
crachait de son MOX
ce n'est pas antibiotique
pour guérir nos maux
il ne pouvait pas te sauver
à la fin sans cheveux

nous non plus
nous non plus
laisse la pluie tombe
disant tout
les vagues
sans cesse
sur nos têtes nues


Aucun commentaire: